LUX SCÈNE NATIONALE

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Projet

Ré-enchanter le présent

Ouvrir sur l’autre et le monde, aiguiser l’écoute et éveiller les regards, expérimenter les possibles et inventer de nouvelles manières d’interroger notre temps constituent quelques-uns des sens de l’art et de la création artistique. Dans une période marquée par les peurs et les doutes, l’individualisme et un discours du déclin, les artistes nous invitent à ré-enchanter nos vies ; la culture offre des chemins de traverse pour construire des modalités inédites du vivre-ensemble.
Avec chaque année plus de 4 millions et demi de spectateurs, les scènes nationales constituent des points d’appui essentiels pour la mise en œuvre de politiques publiques destinées au développement de la vie artistique et culturelle des territoires. Elles forment un réseau uni autour de valeurs et de responsabilités communes, porteur d’un label attribué par le ministère de la Culture, co- financé par les collectivités dont je salue le soutien et l’engagement permanents. La raison d’être des scènes nationales est de créer, jour après jour, les meilleures conditions pour le travail et le développement des artistes et pour leur rencontre avec les populations.

Très engagée dans ce réseau, LUX Scène nationale s’y distingue par un projet valorisant les porosités fécondes entre les arts visuels, la danse et les musiques, déclinées en spectacles, expositions et cinéma. Parce que les images constituent le langage actuel prépondérant, interroger leurs sens et leur inscription dans une histoire, vivifier leur créativité au service d’imaginaires poétiques s’avèrent nécessaires, tout autant que susciter les conditions d’une rencontre avec vous, spectateurs, telle que l’incarne cette saison, conçue comme une aventure à partager avec le plus grand nombre.

Jeunesse, inventivité et hospitalité qualifient cette saison. Jeunesse invitée à contribuer à Entropic, projet de Christophe Haleb, chorégraphe et cinéaste, dont le compagnonnage propose le tournage d’un film, témoin des pratiques corporelles -dansées ou glissées- contemporaines, finalisé pour la prochaine Biennale de la danse.

Inventivité des esthétiques nées d’audacieux croisements : le flamenco de Rocío Molina ou le jazz de Louis Sclavis avec les arts plastiques ; l’hommage à la peinture du chorégraphe François Veyrunes ou du musicien Olivier Mellano ; les échos de danses urbaines avec des écritures contemporaines expérimentés par Emanuel Gat, Rachid Ouramdane ou Raphaëlle Delaunay ; les revisitions des traditions, danses asiatiques pour Olé Khamchanla ou musiques instrumentales de Guyane pour les improvisateurs No tongues… Inventivité des revisitations du dessin ou des jeux de lumière à travers la fresque transmédia de Marietta Ren ou les métaphores graphiques de Marion Fayolle ; la manipulation d’ombres dans l’onirique théâtre d’Aurélie Morin ; les filmatrucs et scénographies de pellicules par la cinéaste Silvi Simon. Inventivité des récits renouvelés par les technologies, à l’instar du circassien Yoann Bourgeois, qui, par le biais de la réalité virtuelle, partage la sensation du vertige ou des œuvres des magiciens du numérique Adrien Mondot et Claire Bardainne, artistes associés à LUX, qui nous réservent exposition et concert, rencontres et résonnances. Inventivité enfin du cinéma, art vivant et prolixe, déployant ses formes créatives en films mais aussi en spectacle tels Sabordage scénographié par l’exaltant Collectif Mensuel ou Buster, hommage de Mathieu Bauer au cinéma croisant le rock et le cirque. Viva Cinéma !, festival de films de patrimoine restaurés traduit justement la vitalité de cet art fondateur des arts visuels, qui inspire les artistes contemporains.

Hospitalité de LUX : lieu de création, de débat et de rencontres où artistes associés et invités, équipe permanente et intermittente se mobilisent aux côtés du conseil d’administration et des adhérents afin que chacun se sente à LUX chez lui et puisse y ressourcer ses sens et ses pensées.

En guise de mise en bouche, venez partager la fête de rentrée les 13 et 14 septembre ponctuée du vernissage de l’exposition Phallaina et Acqua Alta, la traversée du miroir ; du spectacle Fugue/trampoline et Fugue VR ; d’une séance dédicace de Marietta Ren, du best of des courts-métrages primés au festival d’Annecy… et de nombreux plaisirs à partager !

Catherine Rossi-Batôt, directrice

L’Effet Scènes

L’évènement des Scènes nationales
[19 février 16 mars 2019]

La parité à la tête des scènes nationales [Une saison au théâtre, partenariat France Culture / ASN]

Catherine Rossi-Batôt, directrice de LUX Scène nationale de Valence, était appelée par France Culture le 27 janvier 2019, pour évoquer la place des femmes dans les directions des scènes nationales et le rapport au public jeune et sa culture de l’image.

« L’Effet scènes », l’éducation pour tous par la culture

71 scènes nationales en fête jusqu’au 16 mars 2019. Ces hauts lieux de la culture française remettent leurs valeurs au coeur durant « l’effet scènes ». L’occasion de revenir sur l’essence de LUX Scène Nationale à Valence. On en parle avec la directrice, Catherine Rossi-Batôt.

LUX 2.0 : un projet renouvelé


LUX 2.0
Réalisation : Collectif H5 Musique : Le Cabaret contemporain Pluridisciplinaire et ancré dans la création artistique contemporaine, le projet de LUX se fonde sur les dialogues entre les arts visuels et les arts scéniques. Les images – cinématographiques ou issues des nouveaux médias- en constituent le point de convergence : images plurielles : exposées et projetées et désormais, grâce au nouveau plateau scénique, scénographiées et spatialisées… pour devenir des espaces habitables d’une scène image.

P1430287

Féconds, les échanges entre images, danse et musiques sont aujourd’hui enrichis par les technologies numériques qui multiplient les points de contacts, favorisent la manipulation et l’imbrication des matériaux, les correspondances et les hybridations dans une esthétique de l’absorption où les différentes disciplines se stimulent, se dynamisent.

P1430283

C’est au cœur de cette effervescence et des enjeux d’usages contemporains que s’affirme LUX Scène nationale. Grâce à sa topographie offrant plusieurs formes de présentation – spectacles, expositions et projections – LUX propose des parcours transdisciplinaires d’artistes et présente en même temps la danse au plateau et installée, le spectacle dans un environnement habité par les nouvelles technologies, le cinéma installé, performé ou mis en scène avec les musiques et les outils multimédia. L’association avec le collectif MxM autour de Cyril Teste est à ce titre emblématique de notre volonté de montrer dans un parcours au long cours plusieurs facettes de leurs recherches, mais aussi d’afficher fortement l’intérêt de LUX pour l’appropriation des technologies au service de la création. Le projet de LUX s’incarne dans une saison de spectacles de danses et musiques visuelles, du cinéma et des expositions, déclinés dans une Belle saison pour l’enfance et la jeunesse. Prospectif, le projet explore les nouvelles modalités de transmission à travers des actions d’éducation artistique et culturelle, des expérimentations et formations dans le cadre du Pôle régional d’éducation aux images.

P1430279 P1430271

Visite d’Audrey Azoulay à LUX, ministre de la Culture et de la Communication

Visite ce lundi de notre ministre de la Culture en Drôme-Ardèche et à LUX Scène nationale de Valence !

dauphiné2

Cg5saqLXEAAgb3_

À télécharger

71 scènes nationales pour l'aménagement culturel du territoire

71 Scène nationales
pour l’aménagement
du territoire

Bilan d'activités 2018

Bilan d’activités 2018

Article Télérama