LUX SCÈNE NATIONALE

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Artistes associés

Cyril Teste
Collectif MxM

Cette saison sera l’ultime de notre association avec le Collectif MxM dirigé par Cyril Teste, metteur en scène, magicien des innovations visuelles liées aux écritures contemporaines.

Dans ses mises en scène, c’est à partir de l’image que Cyril Teste va finale-ment émettre une pensée, une parole. Souvent inconsciente, cette image, construite en temps réel sur un plateau, « parle » d’elle-même, et devient peu à peu l’élément architectural d’un espace plus global révélateur du sens. C’est aussi à travers elle que la possibilité sera donnée d’observer le défilement du temps, révélant au passage ce qui n’est pas toujours visible ou audible. La vidéo est un organe du théâtre, cohabitant avec le son, la lumière et le jeu des acteurs… L’espace scénique s’ouvre alors, véritablement, dans de très subtiles relations entre l’artificiel et le vivant et devient le laboratoire d’invention d’écritures qui émergent… Par exemple à travers la mise en œuvre de performance filmique où tournage, montage, étalonnage et mixage sont effectués en temps réel sous le regard du public, tel Nobody créé il y a deux ans, ou Festen, adaptation du film de Thomas Vinterberg, accueillie en coréalisation avec la Comédie de Valence, et accompagnée à LUX d’une exposition en écho au spectacle, conçue par Cyril Teste : Autour d’Ophélie (installation, vidéos et photographies). D’autres rendez-vous avec les artistes du collectif ponctueront la saison : l’exposition Bleu de Patrick Laffont en ouverture et le spectacle Ça occupe l’âme de Marion Pellissier.

Résidence du compositieur associé
Pierre Jodlowski

Pierre Jodlowski est accueilli pendant deux saisons à LUX dans le cadre du dispositif des compositeurs associés dans les scènes pluridisciplinaires, porté par le Ministère de la Culture et la Sacem.

Passionné par les écritures cinématographiques, Pierre Jodlowski développe de singuliers dialogues entre musiques contemporaines et projets visuels, du ciné-concert (tels L’Éternel silence ou La Grève, ciné-concerts diffusés à LUX avec la Cinémathèque de Toulouse) aux expérimentations technologiques et multiplie les collaborations avec des artistes pluridisciplinaires. Deux concerts avec des pièces du répertoire de Pierre Jodlowski ponctueront l’année : l’Ensemble Orchestral Contemporain en ouverture avec le concert Respire, et l’ensemble LUX:NM de Berlin dans le cadre de la Biennale Musiques en Scène du Grame, concert avec une pièce collaborative pour dix adolescents. Il démarrera une collecte de souvenirs brossant un « Portait sonore de Valence », scénographiés dans une installation interactive exposée à la Bourse du travail en octobre 2018. LUX accompagnera Pierre Jodlowski dans la création d’un opéra pour le jeune public, adaptation de Frankenstein d’après le livret de Fabrice Melquiot, pour 2019. Cette résidence permet de développer une passerelle de sensibilisation en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Valence Romans Agglo, la Cité de la Musique de Romans, le CNSMD de Lyon, les universités de Grenoble et Lyon, les réseaux des écoles de musique…

Elle réserve aussi la possibilité d’organiser des répétitions publiques et des rencontres privilégiées. Nous souhaitons que cette résidence soit l’occasion de croisements multiples, non seulement sur la scène mais aussi en direction des publics dans un esprit de partage et de découverte…