LUX SCÈNE NATIONALE

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Rencontres régionales d’éducation aux images

Vérités et mensonges des images

Mercredi 15 novembre 2017

Accompagner les regards sur les images, afin d’en apprécier et maitriser le sens, tel est l’enjeu de l’éducation aux images. Celle-ci, initiée avec le cinéma, s’est enrichie et développée jusqu’à investir les champs du web et des nouvelles formes de réalité, augmentée et virtuelle. Depuis l’invention des frères Lumière, films et documentaires, actualités et productions audiovisuelles nous convient à des visions toujours plus immédiates, plus proches de la réalité. Les représentations visuelles revendiquent le rapport au réel, alors que les possibilités de fabrication, transformations, traitements et travestissement des images sont infinies. Deux innovations, la réalité augmentée et la « VR », réalité virtuelle, créent des univers additionnels synthétiques, revendiqués néanmoins comme « réalité ». Les frontières entre vérités et mensonges des images s’estompent. Les rencontres régionales de l’éducation aux images interrogent cette notion de « réalité » : du documentaire contemporain à la VR en passant par les créations du web, quelles sont les formes de représentation renouvelées de la réalité ? Comment ces nouveaux rapports au réel transforment les enjeux pédagogiques ? Conçues par LUX dans le cadre de ses missions de Pôle régional d’éducation aux images, en collaboration avec la Drac et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Rectorats des académies de Grenoble, Lyon et Clermont-Ferrand, le conseil départemental et la DSDEN de la Drôme et en complicité avec Sauve qui peut le court-métrage, ces rencontres s’adressent aux professionnels de l’enseignement, de l’animation, de l’éducation artistique, de la culture et de l’audiovisuel, aux élus et responsables des collectivités. Catherine Rossi-Batôt


9H Accueil
9H15 Introduct
ion par des représentants de la Drac et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, des Rectorats et des collectivités territoriales.


9H30 > 12h30

Témoignages et restitutions d’expériences menées en Région

Pour une éducation citoyenne, du cinéma aux médias

La contribution de l’éducation aux images aux fondements républicains est essentielle, comme en témoignent le travail de sélection de films accompagnés par les dispositifs ou encore la proposition d’ateliers spécifiques :
• « Collège au Cinéma : un jalon fondateur du parcours citoyen ». Présenté par Cyril Désiré, président du réseau Les Écrans et directeur du Cinéma Le Navire à Valence, administrateur de l’AFCAE.
• « Portrait citoyen de Toumi Djaïdja ». Atelier mené dans le cadre de La République des images. Présenté par Amaury Piotin, coordinateur Passeurs d’images pour l’ACRIRA.
• « Tu m’Auras pas ! ». Atelier piloté en partenariat avec la CinéFabrique, la Fondation de France et le Rectorat de l’académie de Lyon. Mené par les étudiants de 2e année de la CinéFabrique auprès de 300 collégiens de la 5e à la 3e, dans 5 établissements de Lyon, Villeurbanne et Oullins, avec 6 réalisateurs référents de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Présenté par Claude Mouriéras, directeur de la CinéFabrique, Valérie Mégard, responsable de l’éducation à l’image et des territoires et Angélique Sanches, assistante sur le projet.
• « À la manière des youtubeurs ». Atelier proposé par Archipel, Éducation aux images pour l’association Entre les mailles, Lyon. Présenté par Alice Blanc, coordinatrice pour l’éducation aux images.

Pédagogie et réalités augmentée et immersive

Découverte d’enjeux créatifs et pédagogiques des nouvelles technologies :
• Produire un livre en réalité augmentée, dans le cadre d’une Classe culturelle numérique. Présenté par Marc Petit, enseignant et formateur à la DAN, Rectorat de Grenoble.
• Médiations créatives autour de l’exposition La recherche de réseau de La Galerie, espace d’art contemporain du théâtre de Privas. Présenté par Julia Cistiakova, directrice artistique.
• Hackathon : Pédagogie et pratiques immersives (réalité virtuelle, augmentée). Mené au CCSTI La Turbine-sciences 74. Présenté par François Morel, chef de projet, EMI du Rectorat de Grenoble.
• Les Dronards : Film interactif de proximité. Une expérimentation menée dans le cadre du Labo des Usages de l’AADN-Arts et cultures numériques, Lyon. Présenté par Brune Neron-Bancel.

Modérateur : Noémie Rubat Du Mérac, Chargée de projets à La Maison de l’Image, Grenoble


14h > 15h30

Ressources au service d’une éducation créative aux images

L’Atelier des photographes
Plateforme numérique de ressources et d’ateliers créatifs. Cette plateforme, développée par les Rencontres d’Arles en 2015, propose autour de 28 photographies, une approche simple et ludique de la photographie: interviews, liens, analyses et multiples propositions d’ateliers pratiques à expérimenter et à animer. Présenté par Anne Fourès, responsable du Pôle médiations des Rencontres de la photographie d’Arles.

Tënk !
Plateforme VOD de documentaire d’auteurs, développé au village documentaire de Lussas. Présenté par Pierre Mathéus, directeur général de la Scic SA Tënk et coordinateur du village documentaire.


15h45 > 17h45

Table ronde : La VR, enjeux esthétiques et pédagogiques

La VR – Virtual Reality – s’impose peu à peu dans bien des espaces du pay-sage audiovisuel, sans qu’on puisse la réduire à un perfectionnement du septième art. Si la VR convainc pour de multiples applications, comme le secteur des ap-prentissages, les jeux vidéo, voire le « documentaire » (on peut explorer des contrées inconnues), les réussites artistiques sont encore rares. Le champ du spectacle vivant intègre et propose des expérimentations avec ces outils, souvent plus abouties que celles cinématographiques. Les perspectives pédagogiques, elles, s’esquissent rapidement et vont à n’en pas douter interroger les pratiques d’éducation aux images.

Avec
Dominique Cunin, enseignant à l’École Supérieure d’Art et de Design de Valence en Design Graphique.
Jacques Kermabon, rédacteur en chef de la revue Bref.
Julien Dubuc, du collectif INVIVO (collectif d’exploration scénique à Lyon).
Jérôme Lecanu, directeur Délégué à l’Edition Transmédia chez Réseau Canopé.


Dominique Cunin (1980) est artiste, docteur en Esthétique, Sciences et Technologie des Arts (Paris 8), chercheur dans le laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris (EnsadLab), et enseignant à l’École Supérieure d’Art et de Design de Valence en Design Graphique, spécialisé dans la mise en œuvre des médias numériques et des écrans mobiles. Son approche de la programmation et de l’interactivité en art l’a amené à développer différents outils pour la création artistique dans sa pratique et ses enseignements. Son travail artistique s’intéresse aux possibilités de représentation et d’appréhension de l’espace et du bâti au travers des technologies numériques de l’image. Ses recherches interrogent les modalités de mise en œuvre de la programmation informatique et les différentes formes que peuvent prendre les langages de programmation pour les arts et le design.

Jacques Kermabon est rédacteur en chef de BREF, édité par l’Agence du court métrage, correspondant de la revue québécoise 24 Images, programmateur aux Archives audiovisuelles de Monaco. Il a publié : Les Vacances de Monsieur Hulot, collection long métrage, Yellow Now, 1988 (réédition actualisée en 2009) et, sous sa direction : CinémAction n°47, Les théories du cinéma aujourd’hui, Cerf-Corlet, 1988 ; Cinema and Television, Fifty Years of Reflection in France (avec Kumar Shahani), Orient Longman, New Delhi, 1991; Pathé, premier empire du cinéma, Centre Georges-Pompidou, 1994 ; Parcours du cinéma en Île-de-France, Textuel, 1995 ; Une encyclopédie du court métrage français (avec Jacky Evrard), Yellow Now, Côté court, 2003 ; Du praxinoscope au cellulo, Un demi siècle de cinéma d’animation en France, Archives françaises du film du CNC, 2007.

Julien Dubuc du Collectif INVIVO : Le collectif INVIVO, fondé en 2011, est une plateforme qui regroupe plusieurs artistes des arts numériques et du théâtre ayant pour ambition de porter un regard différent sur la création et l’écriture contemporaine. Il se compose actuellement d’une équipe pluridisciplinaire en questionnement perpétuel sur la place du spectateur et de ses perceptions. Après Parfois je rêve que je vois et Blackout, le collectif s’empare de la question du sommeil de demain avec sa nouvelle création 24/7 (Spectacle immersif pour 40 spectateurs au casque VR).

Jérome Lecanu est directeur délégué à l’Edition Transmédia du réseau Canopé. Placé sous tutelle du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supé-rieur et de la recherche, le réseau Canopé édite des ressources pédagogiques transmédias (imprimées, numériques, mobiles, TV), répondant aux besoins de la communauté éducative. Il a auparavant dirigé et animé un studio multimédia et proposé des solutions digitales et interactives pour l’exploitation de contenus vidéo et multimédias.


Lundi 13 novembre
Mardi 14 novembre

Stage

En collaboration avec la DAAC du Rectorat de Grenoble, un stage est organisé pour les enseignants sur le thème « Vérités et mensonges des images », les lundi 13 et mardi 14 novembre. La journée du mardi 14 novembre est également ouverte aux enseignants du 1er degré, en collaboration avec la DSDEN de la Drôme. Laboratoires en région en matière d’action culturelle, de transmission, d’éducation artistique et de formation aux images, les Pôles ont été créés par le CNC en 1999, ils sont des outils au service des politiques publiques croisant la culture (soutien à la création et à la diffusion, démocratisation culturelle), l’éducation et la citoyenneté. Dans le cadre des missions de Pôle Régional, LUX propose au fil de l’année de nombreux ateliers et une classe culturelle numérique (résidence en ligne pour 4 artistes avec 40 classes de collèges), des formations pour les professionnels et des ressources (dont www.transmettrelecinema.com). LUX organise les rencontres de l’éducation aux images, en collaboration avec la Drac et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Rectorats des académies de Grenoble, Lyon et Clermont-Ferrand et la DSDEN de la Drôme, en complicité avec Sauve qui peut le court-métrage, Clermont Ferrand.

Rencontres antérieures (pdf)

Conférences à podcaster