Cinéma

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Une femme douce

Film de Robert Bresson

Une jeune femme prénommée Douce vient de se suicider. Près du corps, sous le regard de la vieille servante, le mari s’interroge et revit leur passé. Jeune fille pauvre, elle venait souvent dans sa boutique de prêteur sur gages. Il l’a aimée, a insisté pour l’épouser. Très vite, blessée par sa froideur et sa jalousie, Douce s’est enfermée dans le silence…

« Ce n’est pas l’histoire, somme toute assez banale, des deux jeunes mariés qui m’a attiré. C’est la possibilité d’une confrontation constante, d’une juxtaposition continuelle de deux images : l’image de la jeune femme morte et l’image de la jeune femme vivante. Et l’écriture cinématographique qui en découle. Ce ne sont pas des retours en arrière, des flash back, c’est tout autre chose. C’est la confrontation de la mort et de la vie. » — Robert Bresson