LUX SCÈNE NATIONALE

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Sylumen

Silvi Simon

INSTALLATIONS DE CINÉMA
Filmatrucs, cinéma élargi et chimigrammes

« Mes images cinématographiques témoignent d’un attachement à la nature, aux formes et aux éléments premiers. J’ai observé et saisi avec ma caméra photosensible les mouvements des parties de corps humains ou bien les effets de la lumière sur l’eau, la fumée, le feu, les oiseaux, le vent, l’orage, avec toujours une attention à ce qui peut relever d’une ontologie cinématographique ou photographique ». Silvi Simon

La lumière est la matière et l’outil de Silvi Simon. Que ce soit dans des installations ou dans des photos, qu’elle appelle chimigrammes, c’est en jouant, déjouant, façonnant voire capturant la lumière qu’elle modèle des espaces et crée des images à fort pouvoir d’attraction. Avec ses chimigrammes, elle renouvelle une pratique de photographie expérimentale alliant peinture et photographie. Recyclant des produits chimiques et papiers photo périmés, l’artiste explore les multiples possibilités picturales des rendus chimiques des matières. L’aléatoire et l’improvisation côtoient l’accident tout en se nourrissant de la pratique empirique de l’artiste.

« Par l’emploi de lumières aléatoires, parasitées, réfléchies, Silvi Simon montre dans ses installations Filmatrucs, en 16mm ou en Super-8, les possibilités offertes par la projection en cinéma élargi. Ces installations jouent de la traversée de supports ou de la réflexion du faisceau, de la persistance de la lumière qui se dissout dans l’espace de projection, délocalisant ainsi le regard du visiteur, invité à circuler au cœur des matières projetées qui s’étirent dans l’espace tout en exposant la nature pelliculaire. Ses dispositifs sont volontairement « low tech », faits de composants bruts tels que moteur, hélice, axe, pignon, courroie, plastique, verre, miroir… et font naturellement le pont avec la naissance du cinéma et son appareillage mécanique. Ce travail au cœur de la matière rappelle les explorations de cinéaste tel Peter Tscherkassky ou d’artistes comme Marcel Duchamp et Franck Stella. » Sébastien Ronceray, Art Press.

Formée à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles puis à l’atelier MTK à Grenoble, Silvi Simon développe une œuvre inscrite dans la mouvance du cinéma élargi et a participé à la fondation du laboratoire artisanal Burstcratch pour la création et la diffusion du cinéma expérimental sur pellicule argentique.

Voir aussi :