Spectacles

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Manta

Héla Fattoumi / Cie Fattoumi-Lamoureux

« ]

En écho au spectacle Ce qui nous regarde
à la Comédie de Valence les 22 et 23 novembre

+ « AVANT SCÈNE »
2 vidéodanses
(Solstice et La Mada’a)
présentées par Héla Fattoumi

Mardi 15 novembre à 18h

Aux confins de la performance, Manta 1 interroge les voiles qui couvrent le corps de la femme et réserve une expérience troublante doublée d’un engagement contre l’asservissement.

Héla Fattoumi, chorégraphe d’origine tunisienne internationalement reconnue, fait partie de ces femmes heureuses de s’être émancipées des pesanteurs de la tradition. Mais en tant qu’artiste, troublée au seul fait de croiser une femme intégralement voilée, il lui fallait effectuer l’expérience sensible du port du hijab, ce tissu qui cache, protège, nie ou sépare. Elle explore dans cette pièce tout le potentiel plastique de ce « vêtement refuge », questionnant le corps et les limites qui lui sont assignées par la présence de ce seul voile. Qu’est-ce alors qu’être un corps derrière un voile ? La danseuse en décline une gamme fascinante, troublante, inquiétante, de contraintes physiques, constructions symboliques et détournements imaginaires, créant une expérience scénique unique où la danse entame une conversation avec les images, portraits de femmes issus du web. Héla Fattoumi dirige avec Éric Lamoureux VIADANSE, Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort. Ils affirment une danse chargée d’énergie graphique, nouent des correspondances inédites entre la danse et la musique et réinvestissent le geste à travers des vidéodanses inspirées.

1 Terme espagnol désignant une couverture

Durée : 1h10 | VIADANSE Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort | Chorégraphie : Héla Fattoumi / Éric Lamoureux assistés de Pauline Le Boulba | Interprétation : Héla Fattoumi | Création sonore et vidéo : Éric Lamoureux | Costumes / Tissus : Marilyne Lafay | Scénographie : Stéphane Pauvret | Création lumières : Xavier Lazarini | Construction décors : Jackie Baux