Spectacles

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

« Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » de Charb

LECTURE / SPECTACLE
Journée d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme en collaboration avec la LICRA-Drôme

Symbole sinistrement prémonitoire, ce texte fut achevé deux jours avant l’attaque terroriste qui a ôté la vie à Charb et à ses camarades. Cette Lettre est un texte insolent, jubilatoire et d’une grande intelligence ; elle sonne comme une analyse très juste des menaces qui pèsent sur la liberté d’expression, remise en cause quotidiennement par ceux qui utilisent la religion à des fins de destruction de notre civilisation. Gérald Dumond parvient, à travers cette lecture ponctuée de projections, à nous restituer avec légèreté, clarté et impertinence ces paroles de Charb qui sont une ode à la liberté de pensée.

« Le pire ce n’est pas que les meilleures choses ont une fin, c’est que les pires aient un début. » Charb

« Ce projet est né d’une réaction épidermique.
Le 7 janvier 2015 en est bien sûr l’origine.
Mais le développement de ce projet est surtout né de ce qui suivi, c’est-à-dire les attaques répétées contre Charlie Hebdo bien après le massacre.

Ce qui ne devait être qu’un one-shot, cette lecture s’est finalement installée.

Car la demande est là ;
Les motivations sont variées :
Un besoin de comprendre.
Un besoin de rencontre avec un symbole.
Une nécessité de faire entendre la parole de Charb.
Un besoin de pédagogie pour les plus jeunes.

[…]
C’est une lecture, ou une « lecture-spectacle » ou « lecture améliorée » ou encore « lecture irresponsable ».
Elle propose humblement de rendre plus clair le texte de Charb.
Elle veut aussi garder l’esprit de Charlie : ludique.
Elle montre et explique les dessins de Charb.
Elle est musicale avec les notes de Lénine Renaud, groupe dont les membres sont si proches de l’auteur.
C’est l’univers et les mots de Charb pendant 60 minutes.
Merci à lui. » Gérald Dumont

Gérald Dumont
Après des études musicales, il étudie aux Beaux-Arts de Bourges puis à ceux de Bangkok. Il réalisera une dizaine d’expositions. Il devient ensuite programmateur de concerts rock à Lyon ainsi que manager de groupes. Il travaillera ensuite avec la compagnie marseillaise « Cartoon Sardine Théâtre » pendant un an, puis part six mois à Bali en résidence chez un facteur de masques. À son retour, il travaille à Lille avec Daniel Mesguisch au service vidéo avant de créer le Théâtre K. Il a écrit et mis en scène une quinzaine de spectacles dont ces derniers font suite à des résidences à l’étranger comme « Taklamakan » (Chine), « Chroniques nomades d’un ratage » (Sahel), « Looking for Gaza » (Moyen-Orient) et « Uma Maria Um José » (Brésil). Sa dernière création « 7janvier(s) » a été co-écrite avec Caryl Ferey. Il anime de nombreux ateliers d’écritures et est également comédien pour certains de ses spectacles.

Publications
Taklamakan (Le Désert d’où l’on ne revient jamais), Editions Lansman, Prix de l’Inédi’théâtre, 2009
De la dope du Fric et des putes, Editions Le Printemps Culturel, 2008
NON ! (Encore un fait-divers !), écrit avec Jean-Pierre Levaray, Editions Libertaires, 2006
Broutchoux (… et marchons sur la tête des rois !), Editions Le geai bleu, 2003
Même le dimanche (Autre fait-divers), écrit avec Xavier Maurel, Editions Le bruit des autres, 2002