LUX SCÈNE NATIONALE

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Les Mécaniques discursives

Installation visuelle de Fred Penelle et Yannick Jacquet

Elles courent, elles courent, Les Mécaniques discursives de Fred Penelle et Yannick Jacquet. Elles courent et couvrent les murs de leur installation poétique. Comme un rébus qui s’affole, un cadavre exquis qui s’agite… cette œuvre se déploie et s’articule sur le principe de la réaction en chaîne.
Mélange de gravure et de projection vidéo, elles évoquent les machines des Duchamp, Tinguely, Svankmajer… ou du Chaplin des Temps Modernes. Héritières de ces poètes, elles portent la marque de l’humour et de l’absurde. Ancrées dans la période contemporaine, elles sont le fruit d’une rencontre entre arts graphique et numérique, à la manière de Penelle & Jacquet.
Le premier, graveur de son métier, donne à l’image imprimée une allure très particulière. Chacune de ses expositions tient plutôt de l’installation. Elles mettent en place au mur une ribambelle de personnages et d’objets qui se télescopent joyeusement. Telles des fresques animées, mues par des machineries inventives, elles sont aussi mises en branle grâce au bon génie de Jacquet. Soucieux de sortir des sentiers battus, Yannick Jacquet s’est émancipé des formats de projection traditionnels pour mettre en espace la vidéo. Réalisateur de scénographie et d’installations audiovisuelles, souvent créées in situ, il collabore notamment avec le label AntiVJ, dont il est un des membres fondateurs.
L’exposition sera ponctuée vendredi 9 janvier par la présentation de Murcof + Simon Geilfus, autre projet du label AntiVJ, celui-ci entre performance audiovisuelle et expérience cinématographique.
À l’opposée de l’esthétique froide et minimale souvent présente lors des manifestations numériques, Fred Penelle et Yannick Jacquet proposent leurs Mécaniques discursives comme une installation baroque et grinçante qui se veut au contraire chaleureuse et émotionnelle.