Cinéma

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Dans la solitude des champs de coton

FESTIVAL AMBIVALENCE(S)
Film de Jean-Dominique Ferrucci

Dans la solitude des champs de coton a été mis en scène par Roland Auzet qui, après 2 ans de tournée, a souhaité le filmer, avec une approche singulière, dans un lieu mythique : le stade Bonal à Sochaux. Le film n’est pas une captation au sens de « saisie » de la représentation, ni adaptation théâtrale, mais une transposition cinématographique du spectacle.

Après 2 ans de tournée, le metteur en scène Roland Auzet a souhaité filmer cette pièce avec une approche singulière et dans un lieu mythique : le stade Bonal de Sochaux. Ainsi, le film n’est pas une captation au sens de « saisie » de la représentation, ni une adaptation théâtrale, mais une véritable transposition cinématographique du spectacle. C’est un film de recomposition où le montage prend véritablement la forme d’un travail d’écriture empruntant à la composition des médias et au vocabulaire du cinéma, puisqu’il s’y décide, entre autres, le choix des angles de vue (montrer celui à qui s’adresse une réplique plutôt que celui qui la dit), des transitions (fondu enchaîné ; coupes franches), mais aussi les jeux sur la temporalité et le rythme (allonger les silences par la succession d’images). Ce film est co-produit par France Télévision et MA Scène nationale de Montbéliard : il témoigne de la dynamique action menée par les Scènes nationales en faveur du cinéma – de la diffusion à la création de festivals en passant par la production d’œuvres pour les écrans ou les plateaux. La commission Cinéma de l’association des 70 Scènes nationales est animée par LUX.