Enfance

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Bibilolo

Marc Monnet + Arno Fabre
Opéra de chambre pour objets manipulés et claviers électroniques

CONCERT

« Sans me tromper, je crois pouvoir dire que le compositeur Marc Monnet aime les clowns, les automates et la liberté. En tout cas, lorsqu’il m’a proposé de travailler à la mise en scène de sa pièce Bibilolo, c’est de cela dont nous avons parlé. Je me souviens surtout qu’il m’a dit « tu fais comme tu veux, tu peux couper dans la musique, tu peux cacher les musiciens, surtout fais-toi plaisir ! Alors j’ai invité Latifa la marionnettiste, Pi’oui le graphiste-élagueur et Frédéric le vidéaste martien à jouer avec moi à l’accumoncellement cérébral et artistique pour inventer l’improbable spectacle. Un opéra de chambre, sans acteurs ni chanteurs. Un ballet pour animaux en plastiques, pelleteuses radiocommandées, caméras miniatures, robots exterminateurs et ombres portées… »

Par leur approche originale, Arno Fabre et Marc Monnet nous invitent à une expérience ludique et démystifiée de la musique contemporaine. Comme le titre du spectacle nous le suggère, il s’agit d’enfance bien sûr, mais pas d’enfantillage. D’enfance, dans ce qu’elle a de merveilleusement libre à inventer du chimérique, d’effrayant à jouer du cruel et d’extrêmement sérieux au travail du jeu de construction et de destruction.

« Je voulais un espace libre, quelque chose qui s’invente et j’oubliais la nécessité de justifier un travail « sérieux » écrit le compositeur Marc Monnet qui, pour cette pièce, choisit de travailler avec des sons électroniques qui ne sont plus à la mode (la synthèse FM), mais qui ont rarement été maniés avec autant de savante désinvolture et d’irrespect, et avec autant d’humour. En effet, sa musique est un jeu, un babillage où la liberté et le plaisir dominent. A la manière d’un tableau de Jérôme Bosch, elle est peuplée, dense et grouillante, des cris d’oiseaux côtoient des tirs laser, des chants pygmées répondent à la sonnerie d’une horloge comtoise, tandis que souffle un vent de tempête en mer sur une pseudo ritournelle irlandaise.

Couronnée du Grand Prix Lycéen des Compositeurs, Bibilolo est une pièce pour petits et pour les grands qui ont envie de se laisser aller à un imaginaire sans frontières, à la fois léger, heureux et parfois tragique…