Enfance

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Acqua Alta

DANSE / ARTS NUMÉRIQUES - CRÉATION
Adrien M & Claire B

Après le succès de l’exposition Mirages & miracles la saison dernière, Adrien M & Claire B, compagnie associée à LUX, y créent Acqua Alta (précédemment Projet Pop-up). Adrien Mondot et Claire Bardainne sont des explorateurs de territoires artistiques. Lui est jongleur et informaticien, elle est plasticienne et scénographe. Acqua Alta se déploie en plusieurs facettes : un spectacle chorégraphique, un livre papier pop-up à regarder en réalité augmentée et une expérience pour casque de réalité virtuelle.

« Longtemps dans l’esquive de la narration, nous avons sauté le pas. Le projet Acqua Alta raconte une histoire. Une femme, un homme, une maison. Un quotidien absurde et cousu de discorde. Mais un jour de pluie, tout chavire : la montée des eaux fait basculer la maison dans une mer d’encre. La femme glisse et disparaît. D’elle il ne reste que les cheveux, qui entraînent l’homme à sa recherche. Commence alors la traversée d’un monde peuplé de monstres, de fantômes, d’espaces-êtres, entités polymorphes et métamorphes, altérités radicales, présences diffuses, esprits inclassables… Le terme « Acqua Alta » signifie montée des eaux, littéralement « haute eau » en italien. Il désigne dans la lagune de Venise un phénomène de pic de marée qui provoque la submersion d’une partie de la ville. Acqua Alta est le titre donné au projet pour cet imaginaire de l’eau, mêlé à celui de la catastrophe. Pluie, vagues, méduses, fleuve, tempête, inondation… Nous avons dessiné un terrain de jeu minimaliste et graphique en noir et blanc qui parle d’une eau à la forme changeante et sensible. Avec ses images vivantes, générées informatiquement et animées en direct, ce projet poursuit notre recherche d’un animisme numérique, notre envie de fabriquer de toute pièce, numériquement, un bestiaire imaginaire et vivant, qui puisse faire vivre des sensations fabuleuses et improbables. Satchie Noro et Dimitri Hatton, auteurs et interprètes de la partition chorégraphique incarnent la rencontre de la délicatesse et de l’accident, de la fragilité et de l’équilibre, de la grâce et du rire. Et le monde non-humain qui les entoure dessine en contre-jour le propre de leur condition humaine, pour mieux en faire déborder les contours ».
Claire Bardainne et Adrien Mondot